07 69 12 18 38

4 ans que la péniche Demoiselle lutte contre vents et marées pour sauver son existence. Nous avons besoin de votre soutien car l’avis d’expulsion de notre établissement est imminent!

Aujourd’hui :

La péniche Demoiselle, touchée de plein fouet par un an de fermeture Covid obligatoire et par des mesures sanitaires drastiques pour le secteur culturel, vient de recevoir une mise en demeure transmise par le Service des Canaux de la Mairie de Paris le lundi 5 juillet 2021. 

En pleine crise sanitaire, rien n’arrête la Mairie de Paris qui décide de donner le coup de grâce à notre établissement : « Expulser la péniche Demoiselle du Bassin de la Villette ».

Notre établissement a survécu à la crise sanitaire dans des conditions d’exercice catastrophiques. Sans revenus pendant plus d’an, nous nous sommes saignés aux quatre veines pour payer tous nos loyers. 

En guise de soutien et d’encouragement Post Covid que recevons nous de la part de la Mairie de Paris? Une menace d’expulsion. Nous devons quitter le Bassin de la Villette. Pourquoi? Pour qui? Pour l’exemple? Est-ce vraiment la seule réplique à offrir à une association culturelle de la Ville de Paris?

Résumé de la situation depuis 2017 :

Pour rappel de la situation, suite à un nouvel appel à projet en 2017, 3 péniches associatives exerçant sur le Bassin de la Villette depuis plus de 10 sont déboutées. En 2018, 2 emplacements supplémentaires sont créés pour au final ne réintégrer que 2 péniches sur les 3 menacées.  La péniche Demoiselle reste la seule à ne pas avoir été réintégré. Pourquoi faire perdurer ce jeu de massacre qui dure depuis plus de 4 ans?

Un vent nouveau souffle sur le Domaine Public avec le vote de la Loi Sapin 2 : « comment valoriser de l’espace public », ou plutôt l’art du « comment louer l’espace public au plus offrant ». La Mairie de Paris donne le ton avec de nouvelles conditions de loyers qui annoncent clairement un changement de politique. Auparavant les péniches payaient toute le même loyer d’amarrage. À présent elle doivent payer ce même loyer et en plus elles doivent verser 4% à 5% de leur chiffre d’affaire ! Vous comprendrez qu’à l’évaluation des projets de candidatures l’argument financier pèse lourd dans la balance.

Depuis plus de 14 ans, la péniche Demoiselle participe à de nombreux projets autofinancés à caractères socio-culturels accessibles à tous. Nous programmons des concerts de musique du monde, de chanson française et des bals : Bal Trad, Forró, Swing, Musette… Nous proposons des ateliers autour de la danse.

Au travers de cette menace d’expulsion de la péniche Demoiselle, c’est l’expression d’une menace globale sur l’ensemble du secteur culturel parisien. La gentrification galopante de ce quartier prive nombre d’habitants et riverains du nord-est parisien de l’accès à la Culture, devenant de plus en plus cher et inaccessible aux publics modestes. Les artistes et les associations ont besoin d’un lieu associatif et alternatif comme le nôtre pour élaborer leur projet, créer et se produire sur scène.

Nous sommes déterminés à nous battre jusqu’au bout pour défendre l’existence de la péniche Demoiselle et nous déploierons toute l’énergie et l’engagement nécessaire pour sauver son existence sur le Bassin.

Artistes, publics, politiques, bénévoles et associations partenaires, il est temps d’exprimez votre soutien. 

Aujourd’hui, il nous appartient plus que jamais d’être solidaire et de soutenir les lieux culturels.

Signez et partagez notre pétition. ❣️Merci à tous pour vos petites et grandes actions pour la Demoiselle 🙏🏽

Nous demandons à la Mairie de Paris l’ouverture d’un emplacement supplémentaire au 33 quai de l’Oise, 75019 Paris pour une réintégration définitive de la péniche Demoiselle sur le Bassin de la Villette.

Signez la nouvelle pétition en ligne sur mesopinions.com :

https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/peniche-demoiselle-survecu-crise-covid-mairie/155464?source=link&tmstp=1629122516&p=sharing